[Critique] Goosebumps – Épisodes 1 à 5 (2023)

Résumé : Un groupe de cinq adolescents, qui déchaînent des forces surnaturelles sur leur ville, doivent tous travailler ensemble afin de corriger leurs torts. Au passage, ils apprendront beaucoup sur les secrets d’adolescence de leurs propres parents…

Critique :

Ce weekend, Disney+ a mis en ligne les cinq premiers épisodes de la série Goosebumps, inspirée des romans du même nom. Tandis que les bouquins se focalisent avec une nouvelle aventure à chaque volet, ce programme télévisuel tente à la place de créer une histoire cohérente, avec un ton mature et moderne. Enfin pour une série horrifique pour adolescents…

Au fil de cette première vague d’épisodes, nous découvrons que la série se focalise sur un groupe de cinq adolescents. Suite à une soirée d’Halloween, à cause de diverses circonstances, ils se retrouvent face à des événements paranormaux et surnaturels. Et c’est sans oublier la venue en ville d’un professeur d’anglais qui se retrouvera mêlé malgré lui à cette chaîne d’événements.

Chaque épisode se focalise sur un livre de la saga Goosebumps, dont l’intrigue sera le point central du chapitre télévisuel. Et en parallèle, les autres adolescents et les adultes de la série vivent leur propre aventure, dans une ambiance à mi-chemin entre Riverdale et Stranger Things. Par exemple, un épisode se focalise sur un appareil photo hanté et un autre sur un masque possédant son hôte. Une excuse parfaite pour aborder des thèmes comme l’adultère ou la pression sportive. La vengeance d’un gamin brûlé sert de colle et maintient un semblant de cohérence. Malgré que le mystère central de Goosebumps n’est pas exploité à son plein potentiel, ce que la seconde moitié de la première saison aura la lourde tâche de corriger.

Le groupe d’adolescents est assez intéressant à suivre. Ils sont façonnés à partir de stéréotypes, le sportif peu studieux ou la nerd que personne ne voit. Mais l’ensemble fonctionne notamment grâce à un amalgame d’acteurs prometteurs triés sur le volet. Et pourtant, c’est les personnages plus « adultes » qui retiennent l’attention, même si les jeunes transportent l’intrigue sur leurs épaules. Sauf dans le cas de Justin Long (Jeepers Creepers), une figure emblématique du cinéma d’horreur qui brille encore ici pour des raisons qui resteront vagues.

La série Goosebumps tente de moderniser les livres du même nom pour une nouvelle génération. Avec un concept typique des œuvres pour adolescents et une riche tapisserie d’acteurs connus et décors ruraux à la canadienne, cette première saison a de solides bases. Goosebumps met en place un mystère qui a besoin d’être résolu. En tout cas, nous on a envie de le résoudre. Avis final à venir lors de la conclusion de la première saison de l’émission.

 

[Critique] Goosebumps - Épisodes 1 à 5 (2023)
4

Résumé

Avec son approche accrocheuse, Goosebumps met l’eau à la bouche dans sa première vague d’épisodes.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *