Voici la critique du carnage Boy Kills World, maintenant disponible en VOD au Québec.