Le Successeur propose un cinéma de genre peu présent au Québec, avec en tête d'affiche un Marc-André Grondin plus que solide.